85 % des requêtes reçues par les assureurs concernent les dégâts des eaux. Tous les ans, ils doivent traiter jusqu’à 800 000 dossiers les concernant. Il s’agit d’un phénomène courant engendré par la mauvaise maintenance des conduits d’eau et des canalisations. Ainsi, il est important de s’intéresser aux démarches à entreprendre si un problème survient.

Les premiers réflexes à adopter

Avant d’entamer une quelconque démarche, il faut prendre des mesures pour limiter les dégâts. Il faut commencer par couper l’alimentation en eau et en électricité. Il s’agit d’une solution qui assure la sécurité de la maison et de ses occupants. Vous vivez dans un immeuble et l’eau envahit votre logement ? Contactez le concierge pour couper l’eau depuis le robinet du compteur. En même temps, il faut mettre les meubles et les objets fragiles en hauteur pour éviter qu’ils ne se détériorent au contact de l’humidité. Si l’inondation vous empêche d’entrer chez vous, vous devez appeler immédiatement les pompiers.

L’étape suivante est la recherche de fuite. Lorsque la source d’eau est fermée et toutes les mesures de sécurité prises, il faut essayer de comprendre son origine. Ensuite, il faut prévenir les personnes concernées par le problème (le syndic et les voisins, par exemple). Les conseils disponibles sur degatdeseaux.paris peuvent aider les victimes de ce type de sinistre.

Saisir l’assurance

Après la recherche de fuite d’eau, vous devez déclarer les faits à votre assureur. Vous disposez de 5 jours pour le faire. Une fois ce délai dépassé, vous ne pouvez plus obtenir de remboursement. L’assurance saisie entame les procédures de prise en charge en ouvrant un dossier. Pour cela, il faut lui fournir des informations détaillées concernant les faits (origine et dommages engendrés). Si vous vivez dans une résidence individuelle, une déclaration simple peut suffire. Vous habitez dans un immeuble ? Les voisins concernés et vous devez établir un constat à l’amiable afin de le remettre à votre assureur.

Si vous êtes victime d’une fuite d’eau à Paris, votre assureur peut procéder de plusieurs manières pour vous rembourser. Le niveau de remboursement varie en fonction de la complexité des dommages, du montant de l’indemnisation attendu, et de la période de remboursement. La télé-expertise compte parmi les possibilités qui s’offrent à vous. Les dégâts sont peu importants et impliquent peu d’acteurs ? L’assureur vous contacte par téléphone, vous demande de décrire les faits, et vous fait une proposition de remboursement. Les dégâts ne sont pas négligeables ? Un expert se rend à votre domicile pour évaluer l’indemnisation (dans le cas où les dommages dépassent 1000 euros ou impliquent deux à trois assureurs).

Réparer les dégâts

Si les dommages sont moindres, vous pouvez contacter un réparateur pour remettre vos conduits d’eau en état, après la saisie de l’assureur. En général, la recherche de fuite d’eau est rapide et simple si vous constatez des signes visibles d’humidité (sur le plancher, la moquette, le mur, ou le papier peint). Il en est de même pour la réparation. Les dommages sont sérieux ? L’assureur mandate un expert pour faire un constat sur la situation et évaluer l’indemnisation. Cependant, il s’agit d’une procédure lente qui peut durer des semaines. Ainsi, en attendant cette première intervention, réunissez toutes les pièces justificatives qui permettent de déterminer la valeur des dommages. Prenez les objets endommagés en photo avant de les remettre en état ou de s’en séparer. Ensuite, évaluez les préjudices (les chiffres obtenus peuvent être confrontés à ceux de l’expert).

Les dégâts sérieux sont ceux qui risquent de nuire à la solidité de la maison. Parmi les cas les plus graves figure l’infiltration d’eau à l’intérieur des murs ou dans le soubassement des dalles. L’humidité qui s’y étend progressivement accélère l’apparition des moisissures et le pourrissement.